Les coûts réels,cachés et coût total de possession

Publié le par pgi-erp

 

1. Les coûts réels :

Le budget nécessaire à l’implémentation d’un ERP dépend du nombre futur d’utilisateurs du progiciel et du nombre de modules que vous souhaitez implémenter.

Vous devez alors lister les différents postes de coûts sans en oublier :

· Le coût des infrastructures et du matériel (serveurs dans le cas du choix d’unearchitecture client/serveur, salle réfrigérée pour les serveurs, hébergement…)

· Le coût des licences du progiciel : bien identifier le nombre d’utilisateurs finaux.

· Le coût des ressources humaines extérieures (consulting) : combien de consultants ERP avez vous besoin et pendant combien de temps ? Combien de consultants fonctionnels et techniques (qui ne sont pas tout à fait au même tarif journalier). Faites un Appel d’Offre et étudiez les différentes propositions des cabinets de conseil/SSII.

· Le coût des ressources humaines internes : des employés en interne devront se consacrer au projet à temps partiel ou à temps plein selon l’organisation projet, ce qui représente un coût.

 

2. Les coûts cachés:

Ne pas oublier les « coûts cachés » qui sont inversement proportionnels à la qualité de la préparation, du déroulement du projet et de la conduite du changement organisationnel. (retards, dysfonctionnements, inertie et stratégies des acteurs, amplitude de la « vallée du désespoir »…).

Les coûts cachés peuvent être considérables voire même engager l’avenir de l’entreprise.

 

3. Le Coût total de possession

Comment découper le projet ERP pour budgéter chaque phase ?

Vous pouvez aussi établir votre budget détaillé en découpant préalablement le projet ERP en phases et en budgétant chaque phase du projet.

1ère phase :Etudes préalables et/ou détaillées (formalisation des règles de gestion et description du besoin fonctionnel sous forme de cahier des charges, description des interfaces)

2ème Phase : développements/paramétrages

3ème phase : Préparation et réalisation des tests

4ème phase : Formation des utilisateurs finaux (« end users »)

5ème phase : Bascule de l’ancien au nouveau système, contrôle de la reprise correcte des données.

 

Pour chaque phase, demandez-vous :

  •  Combien de jours et de personnes seront nécessaires pour cette phase ?
  • De quelles ressources vais-je avoir besoin au cours de cette phase : ressources internes, externes, ressources matérielles, infrastructures …

 

Après la mise en production de l’ERP et la formation des utilisateurs finaux, il faut prévoir les coûts de maintenance du progiciel et des montées de version mais également les coûts liés à l’exploitation de la solution ERP (sécurité, amélioration, support utilisateurs…).

 

A noter : on estime en général que les coûts logiciels ne représentent que 25 à 30 % d’un projet ERP bien mené.

En effet, un tel projet introduit de grands changements dans les habitudes de travail des employés, ce qui nécessite des formations, un accompagnement, une documentation et une communication permanente tout au long du projet, y compris après la mise en place du produit.

 

Publié dans Budgéter un ERP

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article